Les oyas au jardin

Que ce soit en Chine, en Amérique latine, en Afrique du Nord ou encore dans l’empire Romain, la technique d’irrigation par jarre est une technique ancestrale, oubliée de nos jours. Elle présente pourtant de nombreux avantages, parmi lesquels celui de l’économie en eau. C’est ce qui nous amène à nous intéresser à cette technique simple et adaptée au jardinage amateur.
L’oya est une jarre ou pot en terre cuite, enterrée au milieu des plantations. Les parois de l’oya étant poreuse, l’eau se diffuse progressivement dans le sol irriguant les plantes autour.

Avantages et inconvénients de l’oya

Les avantages des oyas

  • économie d’eau
    L’eau se diffuse petit à petit grâce à la porosité de l’argile, il y a peu d’évaporation car la jarre est enterrée dans le sol. Selon certaines études, ce système d’irrigation permettrait une économie de plus de 50% d’eau par rapport à un arrosage classique à l’arrosoir.
  • développement des racines en profondeur
    Contrairement à l’arrosage classique où les racines ont tendance à rester en surface, l’eau des oyas est diffusée en profondeur, ce qui favorise un enracinement plus profond qui permet aux plantes d’être plus résistantes en cas de sécheresse.

Cette technique, associée à un paillage épais, présente le double avantage de maintenir l’humidité du sol et favoriser l’économie en eau.
Pour en savoir plus sur le paillage, consultez notre article : https://louvayu.fr/quel-est-le-meilleur-paillage-pour-le-potager/

Les inconvénients

  • le nombre d’oyas nécessaires peut être important selon l’espace cultivé. L’investissement initial peut être conséquent.
  • la terre cuite est un matériau fragile qui craint le gel. L’hiver, il faut les déterrer pour les mettre à l’abri.
les oyas au potager

Les oyas en pratique

Quel taille choisir ?

On considère généralement qu’une oya de 10 litres va irriguer une surface de 1 m², avec un remplissage en moyenne de une à deux fois par semaine (en fonction de la météo et du type de sol).
Pour bien choisir vos oyas, il est conseillé de tenir compte également de plusieurs facteurs : la qualité de l’oya, la surface à irriguer, le type de sol ainsi que la fréquence des arrosages.

Entretien

L’eau d’arrosage pouvant être calcaire, les pores de la céramique ont tendance à se boucher progressivement. Vous pouvez nettoyer vos oyas avec du vinaigre blanc afin d’éviter ce phénomène.

 

Témoignage de jardinier, les oyas au potager

Donner des indications précises sur les oyas est très délicat car de nombreux facteurs propres à chaque jardinier sont à considérer.
Ainsi, comme souvent en jardinage, votre propre expérience est essentielle !
Pour compléter la lecture de cet article, Lou vayu vous invite à découvrir (ou redécouvrir) le témoignage d’Alain :
Alain est un jardinier amateur, son potager se situe dans le Sud Est de la France à Rochefort du Gard. En 2021, il entreprend la transition permaculturelle du potager familial, cultivé de façon classique depuis de nombreuses années. Fort des connaissances transmises par son père,  Alain nous révèle aujourd’hui le résultat de ses expérimentations en matière d’arrosage et plus particulièrement l’utilisation des oyas au potager.
En complément de ce témoignage, Lou vayu vous propose une méthode pour fabriquer son oya.
Lien article : https://louvayu.fr/temoignage-de-jardinier-les-oyas/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Trustpilot