comment réaliser son semis sous abri

Comme vous avez pu le lire dans l’article comment faire des semis, plus la température du lieu du semis se rapproche de la température optimale de germination qui varie selon les graines, plus la levée sera rapide et les plants vigoureux. Les techniques de semis en terrine ou en godet sont alors fréquemment utilisées car réalisées sous abri, en intérieur ou sous un châssis en extérieur. On distingue alors les semis « à chaud » des semis « à froid ».

Le semis à chaud

Il convient aux graines qui ont besoin de températures chaudes pour germer. Le semis doit être placé sous abris, entre 15° et 20°C, en intérieur près d’une fenêtre par exemple. Il bénéficie ainsi de la lumière et de la chaleur du soleil. Une mini serre fait également l’affaire.

Le semis sous châssis à froid

Le semis est réalisé dans une pièce non chauffée, comme une véranda, ou en extérieur sous un châssis.

Avec les fiches-conseil présentes dans les coffrets, Lou Vayu vous précise le lieu privilégié pour faire vos semis. Chaque coffret comprend également un calendrier avec nos préconisations pour semer, planter et récolter vos cultures. Vous y trouverez également des conseils d’implantation au potager, des astuces pour favoriser la pousse, des anecdotes et des recettes de cuisine. Toutes les informations essentielles pour réussir vos plantations du semis à la récolte, en toute tranquillité.

Comment réaliser son semis en terrine

Ce semis permet d’obtenir des plants à racines nues, qui seront ensuite repiqués en godet. C’est une approche traditionnelle du jardinier amateur qui, avec très peu d’investissement, permet de sélectionner les plus belles plantules. Il est utilisé pour les semis de tomates, semis de laitues ou encore pour les semis de nombreuses herbes aromatiques telles que les semis de basilic et de ciboulettes. C’est aussi la technique à privilégier pour les semis de fleurs, comme par exemple les œillets d’Inde.

Pour commencer, il vous faut rassembler quelques contenants. Cela peut être des barquettes en plastique ou en polystyrène alimentaire, de préférence d’une hauteur de 10 cm environ, ou encore des terrines à semis. Dans tous les cas, le contenant doit être percé de trous pour assurer le bon écoulement de l’eau d’arrosage. Si vous souhaitez investir dans un peu de matériel, un mini presse motte sera utile réaliser des mottes. Les plaques alvéolés de tailles moyennes conviennent également pour la plupart des légumes; elles présentent l’avantage d’éviter l’étape intermédiaire du repiquage en godet.

  • Placez des petits cailloux au fond du conteneur.
  • Remplissez d’un substrat adapté type terreau à semis, fin et léger, préalablement humidifié, puis tassez légèrement.
  • Semez en ligne ou à la volée.
  • Recouvrez d’une fine couche de substrat puis tassez légèrement du plat de la main.
  • Arrosez délicatement avec un pulvérisateur. La terre doit rester humide sans jamais être détrempée afin d’éviter la fonte des semis.
  • Recouvrez ensuite d’une vitre ou placez la terrine dans une mini serre afin de favoriser la levée. Vous pouvez également recouvrir d’un film alimentaire percé.
  • Après la levée des plantules, enlevez cette protection et arrosez régulièrement sans excès.

Vous pouvez repiquer dans des godets individuels au stade de 2 ou 4 vraies feuilles. Ce repiquage intermédiaire en godet présente l’intérêt de fortifier le jeune plant. De fait, le plant bénéficie alors de plus d’espace et produit ainsi de nouvelles racines. Enfin, la dernière étape est de repiquer le jeune plant au potager, une fois que celui-ci atteint une taille suffisante et que les températures sont adaptées.

Comment réaliser son semis en godet

 Ce semis est utile pour éviter les transplantations délicates, les plants y restent jusqu’à leur plantation définitive. Il est conseillé pour le semis d’aubergines, poivrons, piments, concombres, courgettes, courges.

  • Remplissez du mélange à semis, fin et léger, préalablement humidifié, puis tassez légèrement.
  • Dans un petit trou au centre, déposez quelques graines (entre 1 et 3 selon les plantes et la grosseur des graines).
  • Recouvrez d’une fine couche de terreau à semis, environ 3 fois la hauteur de la graine, puis tassez légèrement du plat de la main.
  • Arrosez délicatement avec un pulvérisateur.
  • Recouvrir d’une vitre ou placer dans une mini serre afin de favoriser la levée.
  • Après la levée, enlever cette protection et arroser régulièrement sans excès afin d’éviter la fonte des semis.
  • Lorsque les plants auront 2 vraies feuilles, ne garder qu’un plant par godet.

Il faut compter environ 5 semaines pour repiquer vos jeunes plants au jardin.

Pour une plantation réussie, il est conseillé d’endurcir les plants. Quelques jours avant plantation, sortez-les quelques heures en journée. Ils s’adapteront davantage à leur futur environnement.
Lou Vayu vous conseille de pulvérisez les jeunes plants de décoction de prêle en rosée légère au stade de 2 vraies feuilles, puis tous les 15 jours. Vous arrêterez ce traitement aux premières chaleurs.

Quelques conseils afin d’éviter la fonte des semis

L’humidité excessive est le principal facteur de développement de la maladie cryptogamique appelée « fonte des semis ». Que ce soit pour le semis en godet ou le semis en terrine, Lou vayu vous préconise ces quelques conseils :

  • N’arroser pas excessivement vos semis, la terre doit rester humide sans jamais être détrempée.
  • Utiliser un substrat drainant, c’est pour cette raison que Lou vayu vous conseille de mélanger du sable de rivière à votre terreau.
  • Aérer régulièrement les mini serres afin d’éviter une condensation trop importante.
  • Percer vos contenants pour permettre un écoulement correct de l’eau d’arrosage.

Envie de fabriquer un terreau spécial semis ?

Pour cela, préparez un mélange léger en dosant :

  • 1/2 terreau horticole classique ou de terre du jardin,
  • 1/4 compost végétal (le compost ménager fera l’affaire, éviter les compost d’origine animale, type fumier),
  • 1/4 sable de rivière.

Tamisez le substrat ainsi obtenu afin qu’il soit bien fin. Ensuite humidifiez le avant de l’utiliser pour réaliser le semis.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *